Accueil » Actualités » 10 ans de restauration pour la collégiale de Thann
10 ans de restauration pour la collégiale de Thann

10 ans de restauration pour la collégiale de Thann

  Édifiée principalement aux XIVe et XVe siècles, la collégiale Saint-Thiébaud de Thann est propriété de la ville. Sa flèche, de 78 m, est achevée, en 1516, par l’architecte Rémi Faesch. Classée au titre des Monuments historiques depuis 1841, elle présente une grande finesse de dessin et notamment des traçages raffinés, témoins des derniers feux du gothique rhénan et a très rapidement été reconnue comme un chef d’œuvre de l’architecture gothique. Les vitraux et une grande partie de la statuaire d’origine sont toujours en place. Cette statuaire, de même que les portails conservent des traces de polychromie ancienne. Depuis 2008, la Fondation pour la sauvegarde de la collégiale de Thann a récolté plus d’1 million d’euros au titre du mécénat (1 170 770 €), dont 733 500 € ont été alloués à la Ville de Thann pour la restauration de la collégiale. Depuis fin 2015, les travaux d’urgence sont réalisés et des campagnes de restauration engagées. La DRAC Grand Est a soutenu les travaux de sauvetage et de restauration au cours de ces dix dernières années à hauteur de 1,1 million d’euros (1 110 767 €), avec notamment la restauration du beffroi de la tour Nord en 2008, la tour octogonale en 2009, la protection des verrières du chevet en 2010, la restauration des parements intérieurs de la nef et du chœur en 2016 et aujourd’hui la restauration du portail Nord. Les travaux sont suivis par l’Architecte en chef des monuments historiques (ACMH), Richard Duplat. Les opérations actuellement conduites portent sur le portail Nord et la pile de contrefort, dont l’appareil et la statuaire sont en mauvais état, mais où subsistent de nombreux reliquats de polychromie. Des protocoles de nettoyage (compresses, laser, micro-gommage…) et de consolidation ont été mis au point par l’ACMH, Richard Duplat, sous le contrôle de la DRAC et avec l’assistance du comité scientifique. La prochaine phase de restauration envisagée concernera la restauration du niveau supérieur et inférieur de la Tour octogonale, la restauration de la tourelle d’escalier, des arcs-boutants et des pinacles d’angles. Photo: Edouard Heinrich, Fondation pour la sauvegarde de la collégiale de Thann Source : DRAC Grand Est

Voir aussi

Après le drame, restaurer au plus vite Notre-Dame de Paris

Après le drame, restaurer au plus vite Notre-Dame de Paris

Le président de la république a annoncé, a...