Accueil » Actualités » Art et numérique au service de la conservation du patrimoine syrien

Art et numérique au service de la conservation du patrimoine syrien

 

Priest-with-Eagle-200x300Daesh vient d’être chassée de l’antique cité de Palmyre, depuis mai 2015, les djihadistes ont détruit et pillé nombres de monuments et musées de la cité. Le directeur des antiquités de Syrie, a estimé dans un entretien accordé au Monde, que plus des trois-quarts du patrimoine du site avaient été épargnés. Une réunion d’experts syriens et internationaux, prévue à Paris le 1er avril, devrait donner une première évaluation des dégâts et travaux à effectuer. Loin de la Syrie, Morehshin Allahyari, une artiste a, à sa manière, commencé un travail de conservation de certains objets antiques que l’on ne retrouvera probablement pas. Dans son projet « Matériel spéculation », actuellement exposé à Toronto, elle ranime les oeuvres d’art anciennes détruites par les djihadistes grâce à l’impression numérique en 3D. La plateforme américaine Rhizome met à la disposition de tous, un dossier de fichiers numériques d’œuvres d’art du musée de Mossoul brisées par Daesh en Juin 2014.

rhizome.org/editorial/2016/feb/16/morehshin-allahyari/