Accueil » Actualités » Chasse à la mérule dans deux habitations lorraines

Chasse à la mérule dans deux habitations lorraines

Une fois qu’elle est installée dans un bâti, la Mérule (Serpula Lacrymans) prend ses aises et se propage inéluctablement. Deux logements lorrains ont fait l’objet de deux attaques différentes de ce champignon : l’une sur une plinthe d’une pièce à vivre et l’autre dans l’obscurité d’une cave d’une maison inhabitée. L’analyse d’échantillons du champignon auprès d’un laboratoire a permis de valider son identité, les moyens à mettre en place pour l’anéantir sont importants.

La première des étapes a consisté à l’identification de la source d’humidité, favorisant le développement du champignon, afin d’y remédier définitivement en déployant des moyens de lutte tels que l’installation d’une ventilation, le traitement des infiltrations, la réparation de fuites d’eau…

 

La deuxième étape a été d’identifier et circonscrire les zones attaquées. Les équipes d’applicateurs professionnels de la société vosgienne AUBRIAT ont commencé par décrépir les murs intérieurs afin de prendre toute la mesure de l’attaque fongique ; les dalles en béton étant également assaillies et infestées, il a alors fallu les démolir. Les pièces de bois de la zone concernée ont été sondées par bûchage. Les bois infestés ont été brûlés puis remplacés dans les habitations (plinthes, planchers).

 

 

Troisième étape : les zones infestées des deux chantiers ayant été découvertes et étant accessibles, il a fallu alors gratter, brosser, brûler les maçonneries attaquées afin de supprimer tous les rhizomorphes.

Pour éradiquer cette peste fongique, la société AUBRIAT a opté pour XILIX 2000 MER, un produit aux propriétés fongicides, développé par S&C Construction. Cette solution est une émulsion concentrée, incolore, en phase aqueuse, à diluer avec de l’eau. Une fois appliquée, elle forme une barrière empêchant la reprise d’activité et le développement de la mérule au contact du matériau bois, limitant ainsi sa propagation. Par ailleurs, XILIX 2000 MER peut être appliqué sur les maçonneries créant ainsi une barrière vis-à-vis de la mérule pour empêcher son développement dans le bois.

Les traitements curatifs ont été réalisés en deux phases :

– perçage des supports pour y positionner des injecteurs, qui permettent de diffuser par injection le produit dans les matériaux
– pulvérisation en surface de la solution anti-mérule sur les zones infestées et les zones de contact des bois avec les maçonneries