Atrium Patrimoine https://www.atrium-patrimoine.com Patrimoine & Restauration Fri, 10 Jul 2020 11:35:07 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.4.2 https://www.atrium-patrimoine.com/wp-content/uploads/2019/06/logo-Atrium.jpg Atrium Patrimoine https://www.atrium-patrimoine.com 32 32 Mission pour la sauvegarde du patrimoine en péril : 18 nouveaux sites emblématiques https://www.atrium-patrimoine.com/mission-pour-la-sauvegarde-du-patrimoine-en-peril-18-nouveaux-sites-emblematiques/111162 Wed, 08 Jul 2020 13:47:40 +0000 https://batijournal.com/?p=104464 Pour la troisième édition de la mission pour la sauvegarde du patrimoine en péril confiée par le Président de la République à Stéphane Bern, 18 sites emblématiques des régions de métropole et d’outre-mer ont été sélectionnés. Ils bénéficieront d’un soutien financier de la Mission Stéphane Bern via la Fondation du patrimoine, grâce aux jeux Mission Patrimoine 2020 de FDJ, qui viendra s’ajouter aux subventions du ministère de la Culture pour les édifices protégés au titre des monuments historiques, ainsi qu’aux dons et mécénats collectés.

Les 18 sites emblématiques 2020 sont les suivants :

Eglise Saint-Etienne de Mélas au Teil – Ardèche
Temple protestant Saint-Martin à Montbéliard – Doubs
Phare, Fort et Caserne de l’Ile aux Moines – Côtes d’Armor
Grange pyramidale à Jars – Cher
Couvent des Filles de Marie de l’Île Rousse – Haute-Corse
Séchoir à tabac de Lipsheim, remonté à l’Ecomusée d’Alsace d’Ungersheim – Haut-Rhin
Église Saint-Pierre de Dompierre-sur-Authie – Somme
Fort de Cormeilles-en-Parisis – Val-d’Oise
Théâtre romain de Lillebonne – Seine-Maritime
Viaduc des Rochers Noirs – Corrèze
Abbaye Sainte-Marie de Lagrasse – Aude
Ancien Tribunal à Baugé-en-Anjou – Maine-et-Loire
Cathédrale Notre-Dame du Réal à Embrun – Hautes-Alpes Habitation
Zévallos au Moule – Guadeloupe
Eglise du Sacré-Cœur de Balata – Martinique
Eglise Saint-Joseph d’Iracoubo – Guyane
Pont suspendu de la rivière de l’Est – La Réunion
Cathédrale de Saint-Pierre – Saint-Pierre et Miquelon

Les dotations accordées à ces 18 sites emblématiques seront annoncées lors des prochaines Journées européennes du patrimoine. 103 nouveaux sites « de maillage » (un site par département et collectivité d’outre- mer), bénéficieront également des jeux Mission Patrimoine en 2020, ils seront annoncés au début du mois de septembre.

Photo : Eglise Saint-Etienne de Mélas du Teil © OCUS-Fondation du patrimoine

]]>
À Lavau, des vestiges témoignent de multiples activités de la Préhistoire au XVIIIe https://www.atrium-patrimoine.com/a-lavau-des-vestiges-temoignent-de-multiples-activites-de-la-prehistoire-au-xviiie/111165 Wed, 08 Jul 2020 13:34:57 +0000 https://batijournal.com/?p=104462 Actuellement, une équipe d’archéologues de l’Inrap mène une fouille sur quatre zones distinctes de la commune de Lavau (Aube) en amont de l’aménagement d’un centre pénitentiaire.

La première zone de fouille, en cours de décapage révèle des fosses de chasse du Néolithique. Ces aménagements, qui longent certaines vallées et vallons de la plaine de Champagne, se présentent sous la forme de profondes fosses (parfois plus de 2 mètres), régulièrement alignées. Destinées à piéger les animaux sauvages de la fin de la préhistoire, elles témoignent sans doute des premiers aménagements du paysage séparant le domaine cultivé des espaces sauvages, au moment de l’apparition de l’agriculture.

Dans une deuxième zone, les archéologues fouillent les vestiges d’un établissement agricole gallo-romain, actif des années 150 à 250 de notre ère. Cette ferme a été entièrement construite en matériaux d’origine locale. Avec une architecture en bois et torchis, cet établissement est délimité par une palissade dessinant un enclos de plan rectangulaire de 120 sur 50 mètres environ. Dans cet enclos, les archéologues retrouvent les traces de plusieurs bâtiments en terre et bois, au plan très allongé et clairement identifiable. Ces bâtiments, disposés selon une orientation similaire à l’enclos, ont une forme qui évoque des bergeries ou des étables et sont probablement en lien avec l’élevage de moutons. Des traces d’artisanat domestique sont également retrouvées : des pesons de métiers à tisser réemployés dans les fondations des bâtiments témoignent d’une activité textile sur le site. Dans l’angle nord-ouest de cette exploitation, de petits celliers signalent la présence d’une habitation datable des années 200-250 de notre ère.

Une dernière zone de fouille concerne le « grand chemin de Troyes à Chalons », qui a précédé l’actuelle route reliant Troyes à Châlons construite à partir de 1750. La bande de roulement de ce « grand chemin » se matérialise par de nombreuses ornières réparties sur une vingtaine de mètres de large, qui incisent profondément le sous-sol. Il semble que la circulation s’effectuait directement sur le substrat crayeux, sans chaussée mise en forme par remblai. Malgré son importance, l’axe de circulation s’apparente plus à une piste qu’à une véritable route, ce que semble confirmer les plans du XVIIIe siècle des environs de Lavau.

Du côté oriental de l’axe de circulation, de nombreuses fosses de plantation de vigne sont retrouvées par les archéologues. Mises en parallèle d’autres découvertes archéologiques réalisées dans des parcelles environnantes, elles indiquent l’importance de la viticulture sur le territoire de Lavau entre la fin du Moyen-Âge et la Révolution française.

Photo : E Bénistant, Inrap

]]>
Une partie de la charpente de Notre-Dame de Paris reconstituée en une semaine https://www.atrium-patrimoine.com/une-partie-de-la-charpente-de-notre-dame-de-paris-reconstituee-en-une-semaine/111168 Wed, 08 Jul 2020 13:26:45 +0000 https://batijournal.com/?p=104460 Du 1er au 7 juillet, vingt-quatre « Charpentiers sans Frontières » ont construit à l’identique une ferme de la charpente de Notre-Dame de Paris en utilisant les méthodes du XIII° siècle dans le parc du château de Mesnil Geoffroy (76). Composé de bénévoles professionnels expérimentés, le collectif mène avec passion ce projet scientifique destiné à illustrer et documenter la manière dont les bûcherons et les charpentiers de l’époque ont bâti la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ils souhaitent transmettre un savoir-faire vieux de plusieurs siècles et démontrer qu’il est possible de fabriquer l’une des vingt- cinq fermes de la charpente de la cathédrale en une semaine. Ce chantier a lieu alors que la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture se prononcera le 9 juillet 2020 sur la restauration de la cathédrale, ravagée par l’incendie du 19 avril 2019. Afin de mener à bien cette expérience, des propriétaires privés et l’ONF ont fourni neuf chênes de petit diamètre (35-45cm) et du petit bois. Sélectionnées dès cet hiver. Les grumes récemment coupées ont été acheminées avec le soutien de France Bois Forêt, depuis la forêt domaniale de Senonches jusqu’au parc du château de Mesnil Geoffroy, en Seine-Maritime.

]]>
Yann de Carné, nouveau président du GMH https://www.atrium-patrimoine.com/yann-de-carne-nouveau-president-du-gmh/111159 Wed, 01 Jul 2020 19:58:26 +0000 https://batijournal.com/?p=104424 Yann de Carné a été élu président du Groupement des Entreprises de Restauration de Monuments Historiques (GMH) pour un mandat de 4 ans lors de l’Assemblée générale du 1er juillet. Il succède à Gilles de Laâge et Frédéric Létoffé, coprésidents depuis 2016. Âgé de 42 ans, Yann de Carné, est gérant de l’entreprise SMBR dont le siège est basé à Nice. L’entreprise est spécialisée dans les activités de restauration en maçonnerie, taille de pierre et décor peint et emploie 60 salariés.

]]>
Une structure préhistorique découverte près du célèbre site de Stonehenge https://www.atrium-patrimoine.com/une-structure-prehistorique-decouverte-pres-du-celebre-site-de-stonehenge/111131 Wed, 24 Jun 2020 09:24:34 +0000 https://batijournal.com/?p=104404 « Un travail de terrain et des analyses récents ont mis en évidence la présence de vingt excavations massives préhistoriques ou plus, d’un diamètre de plus de dix mètres et de cinq mètres de profondeur », a indiqué dans un communiqué l’université qui a travaillé avec d’autres établissements supérieurs sur le site. Selon les archéologues, ces excavations marqueraient les limites d’une zone sacrée à l’époque néolithique, associée avec l’apparition des premiers agriculteurs en Grande-Bretagne, et parfois à l’érection de très imposantes structures rituelles.

L’annonce de cette découverte intervient juste après les célébrations du solstice d’été sur le site de Stonehenge, qui réunissent habituellement des milliers de personnes, mais se sont tenues cette année sur Internet en raison de la pandémie de Covid-19.

Nick Snashall, archéologue au Stonehenge et Avebury World Heritage Site, a salué cette découverte « stupéfiante » qui  « nous offre une nouvelle vision sur la vie et les croyances de nos ancêtres du néolithique ».  
]]>
Notre-Dame de Paris : des dessins d’enfants du monde entier exposés sur le parvis https://www.atrium-patrimoine.com/notre-dame-de-paris-des-dessins-denfants-du-monde-entier-exposes-sur-le-parvis/111134 Wed, 24 Jun 2020 09:18:28 +0000 https://batijournal.com/?p=104402

Depuis le mardi 16 juin 2020, 51 dessins sont exposés sur le parvis de la cathédrale de Paris, côté parvis. 

« Dessine-moi Notre-Dame : l’église que vous connaissez ou l’église que vous imaginez ». L’appel lancé aux enfants par l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, le 15 octobre 2019, a rencontré un franc succès.  En effet, 6 000 dessins ont été reçu dont une centaine provenant de l’étranger (Etats-Unis, Allemagne, Pologne…). Des œuvres réalisées par des enfants de 4 à 18 ans, des dessins colorés exprimant de différentes manières leur vision de Notre-Dame de Paris et leurs émotions face à l’incendie que certains ont choisi de représenter.

Ouvert depuis le 31 mai, ce sont 51 dessins qui ont été sélectionnés pour être exposés sur les palissades du chantier de la cathédrale de Paris.

Le vernissage a réunis l’archevêque de Paris, le général Jean-Louis Georgelin, le président de l’établissement public chargé de la restauration de Notre-Dame, d’Ariel Weil ainsi que le maire du IVe et de Pacôme Rupin (LREM), député de Paris.
Une exposition qui a eu son effet et que le grand public pourra découvrir jusqu’au 4 juillet dans la grande nef du collège des Bernardins (20, rue de Poissy-Ve). 

© Diocèse de Paris/DR
]]>
Notre-Dame de Paris : les travaux de reconstruction pourraient commencer en janvier 2021 https://www.atrium-patrimoine.com/notre-dame-de-paris-les-travaux-de-reconstruction-pourraient-commencer-en-janvier-2021/111137 Wed, 24 Jun 2020 09:07:00 +0000 https://batijournal.com/?p=104400 Mardi 16 juin 2020, l’archevêque de Paris Michel Aupetit a confirmé que les travaux de reconstruction de la cathédrale Notre-dame de Paris, pourraient reprendre en janvier 2021.

En effet, les différents contre-temps rencontrés depuis l’incendie de la cathédrale n’ont fait que retarder sa reconstruction. Entre les mesures de sécurité prises contre la contamination au plomb, les différentes intempéries bloquant les travaux puis la crise sanitaire liée au coronavirus ; le chantier a connu de longues pauses.

C’est tout récemment que les travaux ont repris notamment avec l’opération de démontage de l’échafaudage de la flèche de Notre-Dame.

Un long chantier qui  pourrait reprendre dès janvier 2021 si la consolidation des éléments fragilisés était terminée.

 

©Pascal Tournaire – JARNIAS

]]>
La façade provisoire d’une église des années 30 est… terminée https://www.atrium-patrimoine.com/la-facade-provisoire-dune-eglise-des-annees-30-est-terminee/111140 Wed, 24 Jun 2020 04:43:56 +0000 https://batijournal.com/?p=104397 La construction de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours à Asnières-sur-Seine s’inscrivait dans le cadre des « chantiers du Cardinal ». Démarrée en 1934, elle a réellement débuté en 1936, dans un style néo-byzantin. Les travaux furent interrompus par la guerre, un mur et une petite porte d’entrée constituaient une façade « provisoire »… jusqu’à aujourd’hui.

En 2019, le diocèse a donc lancé un concours à l’issue duquel le projet de l’agence d’architecture Archi DS (Versailles) a été retenu. Ce projet prévoyait une façade combinant un immense bas relief inversé en béton blanc poli encadré d’une verrière. Le bas relief représentant la Vierge et l’Enfant fait écho à l’icône datant du XIV siècle présente dans l’église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours. Les panneaux en béton de poudre de carrare poli, à la fois sobres, épurés et lumineux, ont mobilisé tout le savoir-faire de Cibetec en charge de leur réalisation. Ce bas-relief monumental est constitué de deux pièces encadrées d’une verrière à caissons. Leur réalisation a nécessité la création de deux moules spécifiques dans lesquels un mélange de béton de poudre de marbre de carrare et de ciment blanc Calcia (Cruas CEM I 52,5N CP2 NF) a été coulé. La partie haute mesure 7 m x 3,70 m et la partie basse mesure 5 m x 3,70 m. pour un poids respectif de 8,5 T et de 7,5 T.

 

Photo : Cibetec

]]>
Un grand parc central à Paris https://www.atrium-patrimoine.com/un-grand-parc-central-a-paris/111143 Wed, 24 Jun 2020 04:31:34 +0000 https://batijournal.com/?p=104395 Le comité Champs-Elysées et l’architecte Philippe Chiambaretta ont dévoilé leur projet de futur grand parc central de Paris : le parc des Champs-Élysées. Il s’agit de faire renaître les 15 hectares oubliés de jardin au bas de l’Avenue, qui constituaient au XIXème siècle le parc le plus couru de Paris. Ils sont aujourd’hui laissés à l’abandon et délaissés des Parisiens. Il s’agirait de les revitaliser, de les raccorder aux quais de Seine et de les connecter aux territoires voisins pour créer un vaste Parc de 78 ha qui réunirait les Tuileries, la Concorde, Les Jardins des Champs, l’esplanade des Invalides et le Port des Champs-Élysées. Le programme d’action est simple, économe budgétairement pour créer un immense Parc en moins de 4 ans, avec l’horizon des Jeux Olympiques en ligne de mire pour accueillir le Monde comme les jardins des Champs-Élysées accueillirent jadis les grandes expositions universelles.

Ce parc central est aussi une réponse concrète aux attentes des Parisiens, qui après la période exceptionnelle de confinement se sont massivement exprimés à l’occasion d’une consultation citoyenne Make.org (100 000 participants) en faveur de Champs-Élysées davantage végétalisés, avec moins de voitures et plus ouverts à la promenade et aux mobilités douces. Ce nouveau « poumon vert » serait aussi une réponse aux velléités de l’ensemble des candidats aux municipales de créer des espaces végétalisés à Paris intra-muros. 14 millions de promeneurs fréquentent le jardin des Tuileries chaque année. Autant de Parisiens et touristes qui pourraient ainsi profiter également des jardins des Champs-Élysées et accéder facilement aux services et commodités de la partie haute des Champs-Élysées (culture, patrimoine, commerces, restauration).

Visuel : PCA-STREAM

]]>
Orly, aéroport des sixties https://www.atrium-patrimoine.com/orly-aeroport-des-sixties/111146 Wed, 24 Jun 2020 04:22:53 +0000 https://batijournal.com/?p=104393 Alors que l’aéroport Orly s’apprête à rouvrir le vendredi 26 juin 2020, après une fermeture de près de trois mois, et qu’il vient de changer complétement de visage pour devenir Orly 1234, un livre permet de revivre la glorieuse époque des années 1960 grâce aux photographies réalisées par les photographes de l’aéroport de Paris. Réalisé par le service Patrimoines et Inventaire de la Région Île-de-France, avec le soutien du Groupe ADP et la collaboration du musée Air France, il s’attache à montrer en quoi ce bâtiment emblématique des Trente Glorieuses est un élément majeur du patrimoine francilien.

L’aéroport d’Orly est inauguré par le Général de Gaulle le 24 février 1961. La nouvelle aérogare en verre et en acier, qui enjambe la Nationale 7 et présente aux automobilistes venant de Paris une façade vitrée bleue et jaune de 200 mètres, frappe les esprits par son architecture résolument moderne. L’aéroport devient immédiatement le monument le plus visité de France : on s’y rend en famille voir les avions. Les terrasses d’Orly chantées par Gilbert Bécaud font partie du décor de la France des années 1960, qui aspire à la modernité. Une page de l’histoire de l’aviation se tourne : Orly accueille les nouveaux avions de lignes à réaction, les jets. Caravelles, Boeing 707 et Douglas DC-8 remplacent définitivement les avions à hélices et font entrer le transport aérien dans une nouvelle ère, celle de la vitesse et du transport de masse.

Cet ouvrage est le sixième titre de la collection de beaux livres Patrimoines d’Île-de-France, créée à l’initiative de la Région.

Couverture : Jean-Jacques Moreau/Groupe ADP/Photothèque

]]>