Accueil » Actualités » Haut-Koeœnigsbourg : les travaux de restauration ont commencé
Haut Koenigsbourg

Haut-Koeœnigsbourg : les travaux de restauration ont commencé

Le château du Haut-Koeœnigsbourg est entré le 1er février 2010, dans la première phase du schéma directeur des travaux, défini en 2007 par le Conseil Général du Bas-Rhin et l’’architecte en chef des monuments historiques. Il s’’agit, aux termes de plusieurs années de travaux d’’envergure, d’’améliorer l’’accueil et la sécurité des visiteurs, de remettre aux normes les installations techniques du château, de libérer de nouveaux espaces pour les publics et le personnel ou encore de valoriser le monument et ses collections. L’’année s’’ouvre avec les travaux de la maison alsacienne. Cette première phase concerne la restauration de la structure, du clos et du couvert de l’’édifice. Située dans la cour basse, cette partie du monument abrite notamment l’’Hostellerie et la librairie du château, ainsi qu’’une partie des locaux administratifs. L’’objet de l’’intervention est de retirer du bâtiment les éléments structurels ajoutés au cours des 60 dernières années, de façon à alléger l’’ensemble de sa surcharge et permettre, ensuite, sa restauration et sa restitution complètes. Les travaux de structure sont programmés sur près de 2 ans, suivis d’une année d’’aménagement des volumes restaurés. L’’opération de mise aux normes des installations techniques est prévue à la fin de l’’année 2010. Cette seconde étape permettra, en particulier, la mise en conformité des moyens de défense en eau contre l’’incendie, l’’extension du système de sécurité incendie, la mise à niveau des installations électriques, techniques et informatiques, ou encore l’’amélioration des conditions de sûreté. Le coût des travaux de restauration de la structure de la maison alsacienne s’’élève à 2,2 millions d’’euros HT, dont 1,08 millions d’’euros de participation de l’’État dans le cadre du Contrat de Projet État-Région 2007-2013 au titre de la mise en valeur du monument. Le coût des travaux de mise aux normes des installations techniques s’élève à 7,7 millions d’’euros HT, dont 2,16 millions d’’euros de participation de l’’État.

Laisser un commentaire