Accueil » Actualités » ITE : les Suisses ont mis au point un crépi deux fois plus isolant
Le crépi aérogel hautement isolant est projeté à la machine pour être ensuite lissé. Le crépi frais doit être recouvert d’un mortier d’enrobage armé d’un filet. - Photo: Fixit AG

ITE : les Suisses ont mis au point un crépi deux fois plus isolant

L’Empa, institut de recherche en matériaux suisse, et Fixit AG ont développé un nouveau crépi à base d’aérogel qui possède un pouvoir isolant double de celui des crépis isolants courants actuels. Ce produit, qui sera lancé sur le marché l’année prochaine, procure une isolation thermique comparable à celle des panneaux de polystyrène.

Les crépis sont les mieux adaptés pour conserver aux façades anciennes leur aspect original. Les physiciens du bâtiment Thomas Stahl et Severin Hartmeier du laboratoire central de Fixit ont voulu augmenter les propriétés d’isolation des crépis traditionnels, pour arriver au niveau de l’isolation par panneaux de polystyrène. Après plusieurs années de travail, leur crépi est appliqué sur les premiers bâtiments depuis juillet 2012. Il est prévu de le commercialiser dans le courant de l’année 2013. Pour mettre au point cet isolant, les scientifiques ont décidé d’utiliser l’aérogel, aussi appelé «fumée solide», qui est constitué de 5 % de silicate et pour le reste, d’air. L’aérogel est déjà utilisé dans le bâtiment, comme isolant soufflé ou sous forme de panneaux isolants composites non tissé. Jusqu’à maintenant, personne n’avait osé l’utiliser en crépi car les sphérules, extrêmement légères, se désagrègent au moindre frottement. Pour rendre ce crépi applicable à la machine, il a fallu étudier en détail les composants des mortiers secs des crépis et leurs interactions avec l’aérogel. Et procéder aussi à toute une série d’essai de l’éprouvette de laboratoire de la taille d’une assiette jusqu’à des essais d’exposition aux intempéries de plusieurs mois en grandeur réelle. Finalement les chercheurs de l’Empa et de Fixit sont trouvé une solution qui va être brevetée prochainement. Les échantillons testés présentent une conductibilité thermique inférieure à 30 mW/(mK) soit deux fois moins que les crépis isolants actuels.

www.empa.ch

Laisser un commentaire