Accueil » Actualités » La Salle Art Déco des Huit Colonnes du musée de l’Air et de l’Espace est restaurée
Musée de l'air et de l'espace
Photo : Frédéric Vergnères

La Salle Art Déco des Huit Colonnes du musée de l’Air et de l’Espace est restaurée

Le musée de l’Air et de l’Espace du Bourget vient d’inaugurer la Salle des Huit Colonnes intégralement restaurée. Véritable joyau Art Déco, elle est le cœur de l’ancienne aérogare, temple du tourisme moderne qui a vu transiter des millions de passagers, des années 30 aux années 70. La réouverture au public de cet espace prestigieux est accompagnée d’un symbole fort : la remise en place de trois Fouga Magister à l’entrée du musée. Célèbres avions de la Patrouille de France, ils sont l’emblème du musée. Conçue par Georges Labro (prix de Rome) dans le cadre de l’exposition universelle de 1937, cette partie de l’aérogare dont la majestueuse coupole de verre en fait un puits de lumière, est restaurée à l’identique de ses débuts. L’imposante verrière, jusque là masquée par un vélum, a été découverte et retrouve tout son éclat. Certains pavés de verre originaux ont pu être conservés après nettoyage et pose d’un film protecteur. Le sol, en damier noir et blanc, a été carrelé à l’identique de 1937. L’ensemble de l’espace ayant été restauré d’après des photos d’époque, le lieu a revêtu le style Art Déco qui fait de lui un chef d’œuvre architectural. Grâce au soutien de Bell & Ross, la monumentale horloge a aussi retrouvé sa place, centrale. Caractéristique de l’aérogare du Bourget, de par sa taille et les douze autres horloges qui l’entourent en affichant les fuseaux horaires du monde entier, elle a fait rêver des générations de voyageurs. Habitée par l’esprit des héros de l’aviation qui ont foulé le tarmac du musée de l’Air et de l’Espace, la Salle des Huit Colonnes exposera, juste après sa réouverture, les deux aéronefs célébrés cette année : un Morane G original, similaire à celui piloté par Roland Garros lors de sa traversée de la Méditerranée en 1913 ; et un Blériot XI-2 Looping, similaire à celui qui permit à Adolphe Pégoud de réaliser la première boucle aérienne, en 1913 également. A terme, toute l’aérogare retrouvera son style Art Déco des années trente. Les autres chantiers concernent la rénovation de l’ancienne tour de contrôle, des autres espaces d’exposition ainsi que la construction de hangars.

Voir la visite virtuelle de la salle des des Huit Colonnes

Laisser un commentaire