Accueil » Actualités » Les travaux d’installation d’une ZAE dévoilent un village du Moyen Âge en Bretagne

Les travaux d’installation d’une ZAE dévoilent un village du Moyen Âge en Bretagne

L’Inrap mène, depuis septembre 2017, une fouille préventive sur prescription de la Drac Bretagne sur le site d’un projet de développement de Zone d’activité économique (ZAE) intercommunautaire sur les communes de Ploudaniel et de Plouédern, Sant-Alar/Saint-Éloi. La fouille couvre un peu plus de sept hectares et porte sur quatre secteurs distincts. Elle permet d’étudier l’évolution d’un territoire sur plusieurs millénaires. De nombreux vestiges ont déjà été mis au jour. Pour les périodes les plus anciennes, les archéologues ont mis en évidence un vaste système agraire de l’âge du Bronze (vers 1400 av. J.-C.). Celui-ci est constitué de fossés délimitant des chemins ou encore des parcelles destinées au parcage du bétail ou aux cultures. Au début de l’âge du Fer (vers 700 av. J.-C.), comme en témoignent les vestiges d’une petite ferme, le secteur est encore habité mais semble-t-il moins densément. Un peu plus tard, à l’époque gauloise (entre – 300 et – 50 av. J.-C.), l’occupation décroît. Le secteur semble alors complètement boisé. Au début de l’époque antique (vers le Ier siècle ap. J.-C.), la mise en place d’un nouveau réseau de chemins et d’un système parcellaire marque une nouvelle mise en valeur du secteur.

Pour le Moyen Âge, la densité des vestiges est particulièrement remarquable. Les éléments de datation disponibles indiquent une occupation entre le VIIe siècle et le XIVe siècle de notre ère, matérialisée par de multiples chemins et fossés qui structurent le paysage. Sur les quatre zones de fouille, de nombreux bâtiments ont par ailleurs été découverts. Pour certains, il s’agit de simples habitations. Pour d’autres, de dimensions plus importantes, il s’agit de constructions particulières à vocation collective ou artisanale. L’une des zones de fouille a livré 25 à 30 constructions qui s’organisent parfaitement autour d’axes de circulation et au cœur d’un système d’enclos : ces vestiges témoignent de la présence d’un village complet, occupé durant plus de cinq siècles. L’organisation de cet ensemble et sa persistance dans le temps sont tout à fait inédits pour la Bretagne. La forte densité de vestiges du Moyen Âge sur le site de Ploudaniel/Plouédern semble en partie liée à la présence d’un habitat élitaire à proximité (motte castrale près du village de Leslouc’h) qui a très probablement cristallisé l’installation de populations dans la durée et l’espace.

Photo : Fouille d’un bâtiment excavé (Moyen Âge). © Stéphane Blanchet, Inrap.

Voir aussi

600 m2 de béton ciré dans un ancien monastère en Gironde