Accueil » Actualités » Notre-Dame de Paris : la thèse de fils électriques « sauvages »
Notre-Dame de Paris : la thèse de fils électriques « sauvages »

Notre-Dame de Paris : la thèse de fils électriques « sauvages »

Alors que le départ du feu qui a détruit la toiture de Notre-Dame de Paris a été localisé à la base de la flèche, le Canard enchaîné d’aujourd’hui, mercredi 24 avril 2019, pointe plusieurs causes possibles. Outre des mégots retrouvés par les enquêteurs, il se pourrait que l’alimentation électrique non autorisée de cloches installées en 2012 dans la flèche, puisse être à l’origine de l’incendie. La pose de fils électriques dans les combles du monument était pourtant interdite par tous les règlements de sécurité. L’hypothèse d’une étincelle au niveau des ascenseurs de l’échafaudage est écartée car éloignée du départ du feu. Le Canard pointe aussi un retard de 35 mn dans l’appel passé aux pompiers.   Photo : Anna Ader