Accueil » Actualités » Passerelle en ardoise et en acier pour le Château de Tintagel

Passerelle en ardoise et en acier pour le Château de Tintagel

Emily Whitfield-Wicks, Hayes Davidson et Ney & Partners – William Matthews Associates : Copyright 2016

Les agences Ney & Partners et William Matthews Associates ont été sélectionnées parmi 137 concurrents pour réaliser la nouvelle passerelle du Château de Tintagel au Royaume Uni.

Leur proposition est basée sur un concept simple : recréer le lien qui existait autrefois et comblait le vide actuel. La nouvelle passerelle permettra, dès 2019, d’améliorer l’expérience des visiteurs.

Située 28 mètres plus haut que l’actuelle, la passerelle se compose d’une structure haute de 4,50m atteignant une épaisseur de 170mm à mi-travée, avec un joint ouvert entre les 2 parties. La structure principale et les balustrade sont en acier, la surface de la plateforme est faite d’ardoise et la main courante en chêne. Pour les éléments en contact avec les visiteurs, il est préconisé l’usage d’un grenaillage donnant un aspect plus tactile et raffiné à l’acier inoxydable, en opposition à la rugosité de l’acier autopatinable de la structure principale. Le revêtement du platelage est constitué d’étroites bandes d’ardoises fixées verticalement sur un lit de sable et une couche drainante. Les ardoises sont posées sur un champ dans des plateaux en acier inoxydable qui constituent la structure de la passerelle.

Le concept de la passerelle est intrinsèquement lié à sa méthode de montage. Les architectes-ingénieurs ont opté pour un système de construction en encorbellement. Cette technique permet d’avancer de manière séquentielle dans le vide à partir des culées, sans avoir besoin de supports temporaires.

Emily Whitfield-Wicks, Hayes Davidson et Ney & Partners - William Matthews Associates : Copyright 2016
Emily Whitfield-Wicks, Hayes Davidson et Ney & Partners – William Matthews Associates : Copyright 2016