Accueil » Actualités » Plan rénovation insuffisant pour les associations du débat national sur la transition énergétique
Transition énergétique

Plan rénovation insuffisant pour les associations du débat national sur la transition énergétique

Les associations, acteurs du débat national sur la transition énergétique, trouvent que le plan annoncé aujourd’hui se limite à une campagne de communication et d’accompagnement aux moyens limités des incitations financières mal ciblées et trop complexes pour le consommateur se rajoutant au millefeuille actuel ; un guichet unique appelé «PRIS » (Points rénovation info service) devenu pourtant bicéphale avec une distinction entre les ménages éligibles aux aides Anah et les autres, aux moyens trop limités face au nombre croissant de particuliers qui devront être accompagnés ; et aucun conditionnement des aides à la performance énergétique à atteindre… l’objectif de 500 000 rénovations par an, avec une performance énergétique adéquate semble toujours hors de portée.

« La prime de 1350 » est un outil mal calibré et mal ciblé qui ne déclenchera vraisemblablement pas un élan massif de rénovations chez les ménages et ajoutera de la complexité à un système qui n’en manque déjà pas. On est donc loin de la simplification promise par le Plan d’actions pour le logement 1 publié en mars dernier », regrette Raphaël Claustre, directeur du CLER.

« Ne pas fixer de critères de performance énergétique pour l’obtention de la prime revient à gaspiller de l’argent public et à acter l’abandon de l’enjeu n°5 du débat national sur la transition énergétique : Un cap incontournable : porter l’ensemble du parc bâti d’ici 2050 à un haut niveau de performance thermique», déplore Meike Fink, chargée de mission climat et énergie du RAC.

L’annonce d’une simplification et d’un recentrage des outils éco-PTZ et crédit d’import développement durable (CIDD) sur les rénovations lourdes dans le cadre du projet de loi de finances 2014 est un premier pas vers le financement d’une performance globale des projets de rénovation ; mais largement insuffisant au vu de l’enjeu surtout s’il reste sans objectif chiffré de performance visée.

Le véritable plan de rénovation comprenant toutes les briques permettant d’atteindre le cap fixé par le Président de la république se fait donc toujours attendre…

 

Laisser un commentaire