Accueil » Actualités » Rénovation de bureaux en bâtiment à énergie positive
Rénovation BEPOS

Rénovation de bureaux en bâtiment à énergie positive

Les bâtiments actuels de la société SNPR, située dans la périphérie rennaise, ne répondent plus aux nouvelles exigences énergétiques et thermiques. La société a réalisé un diagnostic énergétique afin d’identifier les postes consommateurs et les sources de déperditions d’énergie. La consommation d’énergie primaire du bâtiment de 800 m² SHON a été évaluée à 197 kWh/m²/an. SNPR a décidé de rénover l’intégralité de l’enveloppe de ses bureaux (façades, menuiseries et toiture), d’améliorer les flux (ventilation et éclairage) et d’installer des panneaux photovoltaïques afin que ses locaux puissent produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment, et deviennent des bâtiments à énergie positive. Après travaux, la consommation d’énergie primaire est estimée à -59 kWh/m²/an. La rénovation de la façade comprend une isolation par l’extérieur qui va permettre d’éliminer les ponts thermiques existants et d’améliorer la perméabilité à l’air. Les finitions en céramique et panneaux de verre ont été choisis pour leur pérennité et leur facilité d’entretien. Les menuiseries sont remplacées par des châssis « respirants » possédant un coefficient thermique, Uw de 1,4 (contre 2,8 à ce jour). Un store est intégré dans le vitrage de la fenêtre permettant de contrôler l’apport de lumière et de chaleur. Les tubes néons servant d’éclairage ont également été remplacés par des systèmes de LED permettant une économie d’énergie de 71%. Ces LED sont équipés de capteurs et varient automatiquement la densité de l’éclairage en fonction de la luminosité et de la présence. Une VMC double flux a été installée pour améliorer le renouvellement de l’air. La toiture terrasse du bâtiment va recevoir un complexe d’étanchéité bicouche bitumineux avec amélioration de l’isolation. Des panneaux photovoltaïques rigides de type Soprasolar» Fix seront mis en place. Ces panneaux vont compenser l’ensemble de la consommation des bâtiments. Le surplus d’électricité pourra ensuite être revendu selon la réglementation en vigueur.

Laisser un commentaire