Accueil » Actualités » Restauration de la toiture de la Maison du Grand Puits
Photo : Maison du Grand Puits

Restauration de la toiture de la Maison du Grand Puits

  Depuis l’incendie de 2007 qui a détruit sa toiture, la maison du Grand Puits attendait d’être restaurée. La nouvelle toiture sera révélée en novembre 2015 mais pour l’heure, le chantier est toujours protégé par un parapluie de 25 mètres de hauteur. La “Maison du Grand Puits” est à l’origine liée à la construction du Grand Puits à la fin du XIème et au début du XIIème siècle. Dès la mise en place des norias, elle abrite les manèges à chevaux permettant de remonter l’eau salée des souterrains. Reconstruite en pierre par les ducs de Bourgogne au XVème siècle comme le reste de la Grande Saline, la Maison dite “du Pardessus” est aujourd’hui un des rares témoignages de l’architecture industrielle du XVème siècle. Un chantier de 13 mois de travaux Sous la responsabilité de l’atelier Cairn (Lyon), les entreprises PIANTANIDA (maçonnerie) NOUVEAU SA (charpente) et PATEU & ROBERT (couverture) se succèdent depuis fin septembre 2014 pour monter un échafaudage de 2 500m2 et le parapluie 1 000m2 qui protègent le chantier, reprendre les maçonneries en partie haute, restituer une charpente de type traditionnel du XVIIIème d’après des vues des années 1920, et poser la couverture de près de 800m2. Quelques 12 semaines de travail rien que pour l’architecte, sans compter l’étude archéologique du bâti menée par Stéphane Guyot (Hadès). Ces études ont permis de décider des grands enjeux et partis pris de restauration : la restitution de la toiture telle qu’elle était dans les années 1920. Quelques 47m3 de reprise de maçonnerie, 10m3 de pierres de taille neuve Bleu de lignière en partie pour remplacer les 56m linéaires de corniches et les linteaux; la reconstruction de 4 cheminées (soit 70m2 de briques à monter) surmontées de mitres métalliques, dont la plus haute dépassera de la toiture de 4,5m; la consolidation des structures par la mise en place de tirants sur le pourtour du bâtiment et des sommiers béton sous la charpente; beaucoup de dépose-repose de pierres et de remplacement au niveau de l’ancienne chapelle. 141m3 de bois de charpente pour plus de 116 tonnes dont 84m3 de chêne uniquement pour la charpente principale assemblée dans les règles de l’art avec tenons et mortaises. 18,20m de portée pour les deux fermes principales avec une hauteur de 12,51m; soit 8,1 tonnes de bois par ferme. La couverture n’est pas en reste avec la pose de 776m2 de petites tuiles plates de la tuilerie BLACHE de 5 teintes différentes et 4 tailles différentes de la tuile de 17×27 ou 28 cm pour la partie haute à forte pente et de la tuile de 17×32 ou 33 sur les coyaux en partie basse à faible pente à panacher ; 93 mètres linéaires de gouttières, 42ml de descentes d’eaux pluviales, 6 lucarnes à croupe; 65ml de barres anti-neige… pour habiller les 14 pentes d’une couverture dont les épis de faitage culmineront à près de 24m de haut.