Accueil » Actualités » Restauration générale de l’abbaye de Saint-Amant de Boixe

Restauration générale de l’abbaye de Saint-Amant de Boixe

Depuis 2016, la DRAC Nouvelle-Aquitaine-Conservation régionale des Monuments historiques (CRMH), site de Poitiers, et l’Unité départementale de l’architecture et du Patrimoine de Charente (UDAP 16) accompagnent la restauration générale de l’abbaye de Saint-Amant de Boixe, au titre du contrôle scientifique et technique de l’Etat sur le patrimoine protégé. C’est une ancienne abbaye bénédictine. Située sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, elle a fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques en 1840. Deuxième édifice religieux de Charente, après la cathédrale d’Angoulême, son architecture est représentative de l’art roman et gothique.

Au vu de l’importance des travaux, un programme pluriannuel en plusieurs tranches fonctionnelles a été présenté par la commune de Saint-Amant de Boixe.

Phase 1 : restauration du chœur (échafaudages extérieurs, pose d’un parapluie ; étaiements des voûtes et des arcs, consolidation et reprise structurelles, dépose de la couverture en tuiles creuses, dépose de la charpente). Cette tranche inscrite au programme 2016, a été budgétisée à hauteur de 354 000 € HT. Les travaux sont actuellement en cours. La DRAC Nouvelle-Aquitaine apporte une subvention de 35 % soit 123 900 €.

Phase 2 : suite de la restauration du chœur (échafaudages extérieurs et intérieurs), enlèvement de la végétation, étaiements des baies, traitement et nettoyage des parements extérieurs, rejointoiement et enduits, fourniture et pose d’une charpente en sapin neuf, fourniture et pose de tuiles creuses vieillies, grillage anti-volatiles, dépose des vitraux.

Phase 3 : restauration du bras du transept Nord et l’absidiole. Cette tranche est pré-inscrite au programme 2019 pour 465 000 € HT.

Phase 4 : restauration du transept Sud et sacristie.

Phase 5 : restauration de la crypte et du sol du chœur.

Phase 6 : restauration intérieure du faux-carré.

Les travaux sont suivis par Philippe Villeneuve, Architecte en chef des Monuments historiques (ACMH).

 

 

Source et photo : DRAC Nouvelle-Aquitaine

 

Voir aussi

Rebâtir Notre-Dame de Paris avec les Chantiers de France