Accueil » Actualités » Restructuration financière chez Terreal
Terreal

Restructuration financière chez Terreal

En raison d’’une très forte baisse d’’activité dans le secteur de la construction, Terreal Holding a notifié à ses prêteurs que la société ne respectait plus ses ratios prudentiels définis en juin 2007. Un accord de restructuration financière vient d’’être signé à l’’unanimité entre les actionnaires, la société et les vingt-deux prêteurs du pool bancaire ainsi que les douze mezzaneurs, aux termes duquel :

  • une nouvelle ligne de financement du besoin en fonds de roulement de la société est octroyée
  • les prêteurs convertissent une partie de la dette en Obligations Remboursables en Actions ainsi qu’en actions de préférence, renforçant la structure financière du groupe
  • le capital d’’origine, détenu majoritairement par LBO France, n’’est pas affecté par la restructuration.

Les éléments essentiels de cette restructuration financière sont les suivants :

  • réduction de la dette bancaire totale de 902 à 500 millions d’’euros, sans renchérissement de coût
  • émission d’’Obligations Remboursables en Actions pour un montant de 402 millions d’’euros au bénéfice des prêteurs seniors
  • mise à disposition d’’un financement supplémentaire de 40 millions d’’euros, utilisable sous la forme combinée d’’une facilité à court terme et d’’affacturage.

A l’’issue de cette restructuration, ING reste l’’Agent de la dette senior. Les conseils principaux de la transaction ont été Lazard pour la société, KPMG pour les prêteurs. Les conseils juridiques ont été Mayer Brown et le cabinet Santoni pour la société, Linklaters pour les prêteurs. Tout au long de la négociation, un esprit constructif et professionnel a présidé aux discussions. Les actionnaires, le management et les prêteurs ont démontré un désir de protéger le développement futur de la société et ont recherché un accord consensuel et équilibré. Durant toute cette période, l’’emploi a pu être préservé. Au terme de cette restructuration financière, Terreal dispose d’’un bilan assaini et de nouvelles marges de manoeœuvre financière qui permettront au groupe de sortir renforcé de la crise actuelle du secteur de la construction.

Laisser un commentaire