Accueil » Actualités » Un fleuron du patrimoine nantais a retrouvé tout son éclat
Photo : Roberto Giangrande - Mairie de Nantes

Un fleuron du patrimoine nantais a retrouvé tout son éclat

Deux ans, mois pour mois, après le démarrage des travaux de restauration, le maire de Nantes Johanna Rolland et le préfet Henri-Michel Comet découvriront le « nouveau » visage du Passage Pommeraye jeudi 18 juin à 18 h, entourés des acteurs du projet (Drac, habitants et commerçants du Passage, copropriété…)

« C’est la première véritable restauration depuis la création du Passage en 1843 », explique Elisabeth Pérot, architecte de la direction du patrimoine et de l’archéologie de la Ville de Nantes (DPARC). Ferronneries, miroirs, sculptures, etc. Tous les décors ont bénéficié d’une cure de jouvence, y compris les éléments invisibles au public. Pour découvrir ce qui a changé, il faut prendre le temps de flâner et lever le nez. La magie de la restauration se niche parfois dans des détails, comme ces consoles d’éclairage art déco qui avaient disparu ou ces angelots masqués sous les couches de peinture et que les artisans d’art ont fait renaître.

La restauration de Pommeraye, haut lieu du patrimoine nantais, a exigé l’intervention de métiers d’art hautement qualifiés. « Le Passage avait subi par le passé, lorsqu’il n’était pas encore classé monument historique, des restaurations parfois destructives », raconte Yves Steff, l’architecte nantais en charge de cette restauration.  Coût de ces travaux : 5,7 millions d’euros, partagés entre la Ville de Nantes (1,25 M€), l’Etat (1,1 M€), Pommerim le promoteur du projet commercial voisin (1,5 M€), le reste étant réparti entre les copropriétaires du Passage.

Une semaine d’animations est organisée du 16 au 20 juin pour célébrer cette renaissance.