Accueil » Actualités » Une folie inscrite dans un plancher
Plancher de Jeannot

Une folie inscrite dans un plancher

16 mètres carrés de folie gravée dans le bois, le « Plancher de Jeannot » s’installe à l’hôpital Saint-Anne. Aujourd’hui consacrée oeuvre d’art brut, cette création est le fait d’un jeune homme souffrant de schizophrénie qui, à la suite du décès de sa mère, a gravé ses hallucinations et ses angoisses dans le plancher de sa chambre, avant de se laisser mourir à l’âge de 33 ans. Acquise en 2002 par Bristol Myers-Squibb, l’oeuvre exprime une détresse absolue et un isolement social extrême que rien ne semble pouvoir soulager. Son exposition à l’hôpital Saint-Anne prend un sens symbolique, et offre la possibilité de réfléchir sur la souffrance et l’isolement des patients psychotiques, tout en révélant un passé que le monde psychiatrique espère révolu.

Laisser un commentaire